Les objectifs écologiques et sociaux font-ils partie du mandat des banques centrales ?

L’objet de cet article est d’analyser l’évolution historique du central banking afin d’éclairer les réflexions sur le rôle des Banques centrales face aux crises actuelles: financière, écologique, sanitaire. L’originalité de notre démarche est de situer le central banking par rapport aux phases successives – manufacturière, fordiste/keynésienne, néolibérale/monétariste – du capitalisme, aux différents régimes monétaires qui se sont succédés, de l’étalon-or jusqu’au système post-Bretton Woods, ainsi qu’au rôle des sources d’énergie comme moteurs de l’histoire. L’article est organisé en deux parties : la première analyse et compare les différentes phases historiques du central banking et montre comment les banques centrales se sont constamment adaptées aux enjeux du moment (I) ; la seconde partie examine l’adaptation en cours et inachevée – sur les plans théorique, opérationnel et institutionnel – du central banking face aux défis posés par la transition écologique et sociale, principal défi de la période actuelle (II).